Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de totoche

Le blog de totoche

Des mots, juste des mots, mes mots.


Premier dimanche de l’avent – Avant quoi ?

Publié par totoche sur 1 Décembre 2008, 14:21pm

Catégories : #réaction

Dimanche début de soirée.

Le temps est frais et il pleut.

Sortie de ciné, un film, documentaire, superbe, qui amène beaucoup de questions, réflexions : « Nos enfants nous accuserons ».

On n’en sort pas intacts alors on discute sur le chemin de la maison.

Au coin d’une rue, une dama âgée avance péniblement, titube, porte la main à son cœur, cherche l’appui d’un mur.

Quelques passants, certains reviennent du marché de Noël, regardent, l’un s’arrête trente secondes, et chacun poursuit son chemin.

 

C’est triste mais qu’est ce que je peux y faire ? Je ne suis pas toubib ni sœur Thérésa ! Si j’appelle, il va falloir attendre. Et puis, j’appelle qui ? Et puis zut, j’ai pas de temps à perdre. Il y a bien quelqu’un qui saura quoi faire qui s’arrêtera

 

«    -     Ca ne va pas Madame ?

-         Si, si. C’est juste mon cœur. Mais c’est bon, j’habite pas loin, vous pouvez me laisser.

-         Vous n’avez pas l’air d’aller bien. Vous avez besoin d’aide ?

-         J’ai faim. Je n’ai rien mangé depuis hier

-        

-         Je me suis enfuie de l’hôpital. Je n’en peux plus. C’est pas une vie.

En plus de mes ennuis de santé, j’ai des problèmes d’argent, un tas de factures pas payées. J’ai une pension, mais quand j’ai payé le loyer, soit je paie l’électricité et le reste , soit je mange.

Ma famille ? On était huit à la maison.

Ils ont bien réussi mes frères, y’en a un qui vit sur la Côte d’Azur.

J’ai une sœur qui fait ce qu’elle peut.

Avant, j’avais une nièce qui venait me voir. Ca fait trois ans que je n’ai pas eu de nouvelles. Je ne sais pas pourquoi.

A l’hôpital, j’ai voulu en finir mais ils m’ont fait un lavage d’estomac.

Pourquoi ?

-        

-         Merci pour le sandwich.

C’est là, vous pouvez ouvrir la porte, je n’y arrive pas.

Ca fait quatre mois que je ne suis pas rentrée chez moi, c’est au 2ème.

Je vais me faire un café, j’aurai du demander du lait, je l’aime pas noir.

-        

-         Non, merci. Je me débrouillerai toute seule. Faut que je ferme la porte. Vous savez, avec ce qu’on entend, il faut être prudent ! »

 

Bon, elle est à l’abri du froid et de la pluie. Mais je ne suis pas rassurée quand même. Elle n’arrivera jamais à monter ses deux étages, elle n’arrive déjà quasiment plus à marcher. Et puis, quatre mois d’hospitalisation, est ce qu’elle a seulement encore de l’électricité ou du chauffage chez elle?Il faudrait prévenir, mais qui ?

Ah, justement… « Bonsoir Monsieur l’agent….. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents