Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de totoche

Le blog de totoche

Des mots, juste des mots, mes mots.


La crise, et après ?

Publié par totoche sur 13 Novembre 2008, 16:59pm

Catégories : #réaction

Il y a quelques semaines, il était impossible d’échapper à la crise et au spectre de la récession.

 

Mais notre super président a mené la bataille d’une main de fer, vilipendant contre la folie des traders et des spéculateurs, exigeant la moralisation du capitalisme, menaçant les patrons voyous.

Il aura au moins réussi par cette nouvelle ultra médiatisation à faire remonter sa côte de popularité et à pousser les crédules à croire, l’averse passée, la tempête terminée.

Avant les fêtes de fin d’année, chacun a envie de croire qu’il pourra dépenser « sans compter » et encore gâter ses proches.

 

Mais la crise est toujours là et la récession n’est plus une menace mais une réalité.

Toutes les études prévoient pour les pays développés une augmentation importante du nombre de chômeurs.

 

Les chiffres du Secours Catholique dénoncent (pour 2007 déjà) une augmentation constante du nombre de travailleurs pauvres qui représentent près de 19 % des personnes secourues.

Selon ce même rapport, la France conterait 7 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dont 2 millions d’enfants.

 

L’Oxford Research Group, dans un rapport sur la sécurité, lie directement l’augmentation de la pauvreté, des maladies et de la malnutrition dans les pays en développement avec l’accroissement de la colère des populations et le risque de radicalisation des mouvements sociaux ; il note également la tendance des élites à vouloir maintenir la sécurité en recourant à la force militaire.

 

Tous les efforts de nos gouvernements ciblent le seul domaine financier, augmentant les divisions entre riches et pauvres.

 

On a,en quelques jours, dilapidé des milliards pour soutenir des bourses qui vacillent toujours et une économie qui s’installe dans la récession alors que la misère et la pauvreté, la maladie et la malnutrition se développent partout.

 

Ne serait-il pas temps d’arrêter le carnage et de se tourner vers un autre mode de fonctionnement ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents