Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de totoche

Le blog de totoche

Des mots, juste des mots, mes mots.


Le pays des gens heureux

Publié par totoche sur 25 Avril 2008, 15:22pm

Catégories : #réaction

Bienvenue à Consomland !

Comme vous pouvez le constater, dès le premier regard, ici tout est harmonie et beauté.

L’art de vivre est notre raison de vivre.

 

Dès votre arrivée en gare centrale, vous pourrez apprécier les multiples commodités misent à votre disposition : transporteurs magnéto-guidés, restauration rapide, réservation globalisée individualisée centralisée qui vous permettra d’un seul clic, et à moindre coût, de régler tous les détails logistiques de votre séjour : véhicule, hôtel, coiffeur, manucure, porteur, péripatéticienne, guide….

Vous pourrez ainsi disposer de tout votre temps pour découvrir ce qui a fait notre renommée, nos centres de loisirs, de remise en forme, de reloocking et autres centres d’évasion.

 

Le message défilait sur écran géant au-dessus des portes d’embarquement.

 

Bien que les capacités et les fréquences de rotations des navettes reliant notre monde à Consomland aient été considérablement augmentées, le succès de cette opération se traduisait par un nombre d’aspirants au voyage chaque jour plus imposant.

 

Une agence privée se chargeait du maintien de l’ordre à l’intérieur de la gare.

Quelques petites émeutes avaient marquées les débuts du fonctionnement, elles avaient été rapidement étouffées.

Aujourd’hui, il n’était pas rare de voir un fraudeur encadré de deux agents, la tête basse, se faire conduire vers les bureaux de la société sous les vivats de la foule.

 

C’était une distraction de choix pour ceux qui attendaient maintenant parfois plusieurs jours leur titre d’embarquement. Il fallait qu’ils aient la tête emplie des merveilles de ce pays de cocagne pour supporter ainsi ces heures interminables.

Il faut dire que beaucoup y sacrifiait les économies de toute leur vie !

 

J’avais été contraint d’abandonner ma place pour une bête histoire d’horaire de garderie.

J’étais revenu aussitôt, mon petit avec moi, pour me renseigner quand aux possibilités de conserver mon « ancienneté » dans la file quand….

 

Je pris soudain conscience  que pas un seul regard ne s’était posé sur la jolie petite tête bouclée qui reposait sur mon épaule.

Pas un seul sourire n’illuminait les visages dans ces instants qui symbolisaient pourtant la réussite.

 

Les couples épanouis s’avançant main dans la main n’existaient que sur l’écran, ici, c’était chacun pour soi.

 

Regardant enfin réellement les images illustrant le texte d’accueil, je vis défiler un nombre incalculable d’enseignes, des montagnes de produits, des milliers de prestataires de service.

L’ensemble des figurants, toutes et tous étaient jeunes, beaux, élégants, éclatants de santé !

Tous.

Ils se ressemblaient tous, ils ressemblaient au modèle. Il était difficile de les distingués entre eux.

Faits sur le même moule, leurs dents étaient blanches et régulières, enfin, celles qui étaient découvertes par des sourires commerciaux, sourires morts avant même que d’être nés.

Morts aussi leurs yeux que n’allumaient  que les néons des enseignes.

 

Faisant demi-tour brusquement, j’allais m’enfuir loin de ce cauchemar quand un vigile me barrât subitement la sortie, accompagnant son geste de ces simples mots : « Avez-vous déjà vu quelqu’un revenir de Consomland ? ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents