Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de totoche

Le blog de totoche

Des mots, juste des mots, mes mots.


Debout !

Publié par totoche sur 25 Mai 2014, 23:29pm

Catégories : #réaction

Debout !

Jour de tristesse que le jour qui voit la haine et le rejet de l’autre triompher ;

Jour de colère contre ce monde politique qui d’arrangements en compromissions, de petits calculs en renoncements, qui pour préserver ses élites et ses structures a sacrifié son âme et plongé la nation dans la méfiance ou l’écœurement ;

Jour de honte aussi, car ce résultat c’est celui de nos faiblesses et de notre paresse. Qu’il est simple de déléguer, de laisser se professionnaliser la politique, qu’il est pratique de se choisir des experts, qu’il est facile de laisser à d’autres les rênes, qu’il est reposant de se garder le seul droit de critiquer, de huer ou d’applaudir ;

Pourtant, nous le savons, il n’est pas de sauveur suprême, ni dieu, ni césar, ni tribun…

Mais qu’il est confortable de se choisir un héros.

Nous sommes en droit d’accuser, accuser les politiques menées, l’austérité, la banalisation des propos et des actes d’exclusion, accuser les systèmes, politiques, électoraux, financiers, économiques, accuser les médias, les élus, les patrons, les voisins, les chômeurs, les gens de droite, de gauche, de la vraie gauche ou de la fausse ;

Mais n’est-il pas temps de se poser la vraie question : qu’avons-nous fait nous, chacun de nous, pour empêcher ces dérives, pour poser nos limites, pour imposer nos besoins et nos envies, pour cultiver nos rêves et construire notre avenir.

Comment pouvons-nous attendre de personnes qui ne vivent plus depuis bien trop longtemps nos vies, qui ne connaissent même plus de loin nos quotidiens qu’ils puissent comprendre nos attentes ? Comment se dire représentant du peuple quand on ne l’écoute pas, quand on ne l’aide pas à s’approprier la parole, quand on oublie qu’il vit, travail, souffre et espère, quand on oublie qu’il existe en dehors des rendez-vous électoraux ?

Si nous nous contentons d’attendre des autres qu’ils nous offrent le grand soir, nous ne connaitrons que des lendemains qui déchantent.

Nous sommes désormais prévenus, soit nous acceptons et subissons, soit nous prenons nos vies en main et nous construisons.

Notre avenir est entre nos mains, il est temps de nous en saisir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents